Tout savoir sur le puits provençal

Appelé également puits canadien, le puits provençal est basé sur un principe simple et ancestral : utiliser la température constante du sol pour réchauffer l’air de votre maison en hiver et le rafraîchir en été.

Comment ça marche?

On aspire l’air extérieur qui va passer dans des tuyaux enterrés à environ 2 m de profondeur pour apporter un air tempéré dans la maison.

Les avantages

puits provençal

– Mis à part le filtre à changer périodiquement, les frais d’entretien et de maintenance sont quasi nuls.

– Une consommation électrique très faible : seul le ventilateur est alimenté.

– Votre maison sera mise hors gel.

– Vous ferez des économies d’énergies, été comme hiver, pour rafraîchir et préchauffer votre maison.

– Vous pouvez coupler le système sur une VMC double flux, ce sera donc le réseau de soufflage de la VMC qui distribuera l’air.

– Votre ventilateur peut être raccordé à votre unité de production d’électricité alternative (éolienne ou solaire).

Les inconvénients

– Trouver la place pour stocker la terre de la tranchée (environ 35 m) pendant l’installation du puits canadien.

– Coûts d’enfouissement de l’installation (réduits lors d’une construction neuve).

– On est parfois tenté d’utiliser du matériel non adapté (gaines électriques par exemple) pour réduire les coûts du matériel, mais cela entraîne une mauvaise qualité de l’air due à la toxicité du matériau et rend la pérennité de l’installation incertaine.

– Difficulté d’installation dans un sol trop dur pour le terrassement et obligeant l’apport de terre meuble pour augmenter les échanges thermiques.

– Dans les régions dont le sous-sol contient du radon, soyez particulièrement vigilant sur l’étanchéité des tuyaux enterrés.

La réalisation

Creusez une tranchée à minimum 1,50 m de profondeur (idéalement à 2 m) et sur une longueur d’environ 35m soit en ligne droite, soit autour de la maison, soit en serpentin en fonction de l’emplacement du terrain.

N’oubliez pas de respecter une pente de 2 % descendante vers l’aspiration d’air au moins sur les dix premiers mètres pour l’évacuation des condensats.

Installez l’élément d’aspiration à l’extrémité de la tranchée puis raccordez-y 3 couronnes d’environ 30 m jusqu’au conduit de transmission de l’air.

Utilisez des tuyaux de bonne qualité (en polyéthylène de préférence) adaptés à une circulation d’air.


Commentaires
travaux
Recevez 5 devis comparatifs pour vos travaux dans votre logement.
Des professsionnels près de chez vous. C'est gratuit et sans engagement !
devis
Autres articles que vous pourriez apprécier :