Isolation thermique

isolation-thermique

Autrefois, pour construire solide, il était indispensable de construire épais et il est indéniable que les maisons anciennes possédaient de bonnes performances thermiques, non pas grâce à la qualité isolante des matériaux, mais plutôt par l’inertie thermique résultant de leur masse.

Aujourd’hui, l’épaisseur des matériaux s’est réduite, d’abord par souci esthétique, avec l’introduction du fer, du béton, l’emploi d’immenses ouvertures vitrées, mais aussi pour des raisons de coût.

Ce changement s’est accompagné d’un affaiblissement très important des performances isolantes.

Mais à l’époque où le fioul coûtait très peu cher, le problème ne se posait pas ! Évidemment, les choses ont totalement changé et il ne semble plus possible de gaspiller le chauffage.

L’isolation est donc la seule solution possible à ce double problème d’économie d’énergie et de confort thermique.

Isolation et calories


Dans une maison, qui réagit exactement comme le corps humain, les transferts de chaleur se réalisent toujours de la zone la plus chaude – le centre – vers la zone le plus froide – l’extérieur – et le froid agit comme un aspirateur de calories.

En hiver, lorsqu’on chauffe sa maison, il est indispensable d’isoler soigneusement si l’on ne veut pas voir les précieuses calories fuir par les murs, le sol et surtout le toit.

En été, une bonne isolation renverra vers l’extérieur la chaleur accumulée sous les tuiles et ne la laissera pas pénétrer dans les murs.

isolation du logement

La chaleur s’échappe de la maison selon trois phénomènes physiques :

– Par convection : la circulation de l’air est provoquée par une différence de température puisque l’air chaud monte et pousse l’air froid vers le bas, ce qui crée un mini courant d’air … très désagréable.

– Par conduction: c’est la transmission de la chaleur (ou du froid) entre deux corps. Vous touchez le mur froid, ce qui vous refroidit et vous oblige à augmenter la température.

– Par rayonnement entre deux corps: la chaleur (ou le froid) se transmet sans qu’il y ait contact physique, comme lorsque le soleil brille, chauffe la toiture et donc les combles.

Pour être réellement efficace, un isolant thermique doit donc agir à tous ces niveaux.

Le confort thermique


C’est une notion complexe et difficile à définir, car elle n’est pas uniquement basée sur la température d’un thermomètre, mais aussi sur un ensemble de facteurs comprenant la température des parois, le mouvement de l’air, l’humidité de la pièce et… nous.

En effet, à chacun son confort thermique. Ainsi, les anglais se sentent bien entre 14,5 °c et 21 °c, un américain préférera vivre entre 20 °C et 26 °C tandis que les habitants d’une région tropicale auront une sensation de froid si la température intérieure n’est pas comprise entre 23 °C et 29,5 °C !

Les bonnes questions à se poser


Tout en compressant la consommation énergétique de la maison, une bonne isolation participe au confort thermique mais aussi à la protection de l’environnement en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

La chaleur, en hiver, va utiliser toutes les possibilités pour s’échapper de votre maison. En été, elle fera de même en sens inverse.

isolation écologique

Les avantages d’une bonne isolation sont évidents: diminution de la consommation d’énergie et suppression des variations de température.

La fabrication des isolants naturels possède un impact sur l’environnement moins important que les isolants conventionnels qui utilisent des ressources non renouvelables comme les hydrocarbures et sont difficiles, voire impossibles à recycler.

Les recherches sur les matériaux se sont focalisées sur les performances thermiques des isolants, aboutissant à la réalisation d’un habitat étanche.

Le confinement ainsi réalisé engendre l’accumulation de gaz carbonique, fumées, gaz de combustion,… ainsi qu’une augmentation du taux d’humidité.

Les conséquences de cet excès d’humidité sur l’homme, outre l’inconfort, sont l’augmentation des risques de pathologies respiratoires et d’allergies et sur le bâtiment lui-même, l’humidité provoque de la condensation, des ruissellements et des moisissures qui peuvent dégrader les revêtements, les huisseries, les isolants et même les structures.

Les avantages d’une isolation écologique


– Des isolants naturels, sans additifs synthétiques et donc sans risques connus à ce jour pour la santé.

– Ils permettent la valorisation de filières agricoles délaissées (paille, lin, chanvre, laine de mouton).

– Des matériaux de proximité pour certains d’entre eux (paille notamment).

– Un dégagement de C02 limité, voire négatif, pour le chanvre ou le bois (kg C02 -2,9 pour le chanvre).

– Des matériaux très largement « respirants » par rapport aux matériaux synthétiques, si tant est que l’ensemble du chantier ait été pensé de manière à préserver cette « respirabilité ».

– Une mise en œuvre simple, accessible à tous.

Les inconvénients


– Un surinvestissement par rapport aux matériaux conventionnels (environ 3,20 r,/m2 pour la laine de verre en rouleau contre 9 C/m2 pour le chanvre).

– Une difficulté pour trouver des artisans motivés.

Une humidité régulée


La particularité principale des isolants écologiques, c’est qu’ils ne sont pas hermétiques, ils vont laisser « respirer» la maison grâce à leur qualité hygroscopique.

L’humidité est régulée : lorsqu’il y en a trop, l’isolant la stocke et la restitue lorsqu’il n’y en a pas assez.

Un peu comme pour les vêtements de sport, il faut un régulateur de vapeur à l’entrée : le freine-vapeur. Ce n’est pas une barrière totalement étanche, il va disperser lentement la vapeur en la diffusant sur la totalité de la surface, lui permettant ainsi d’être évacuée vers l’extérieur sans concentration et donc condensation.

Bon à savoir


Il existe trois solutions de base pour isoler correctement votre maison: l’isolation par l’extérieur, par l’intérieure, ou répartie entre deux parois, réservée aux constructions neuves ou aux grosses rénovations.

Mais les isolants sont aussi à choisir en fonction de l’endroit où ils seront posés et du résultat souhaité : toiture, murs, cloisons, sol, ouvertures.

travaux
Recevez 4 devis comparatifs pour vos travaux d’isolation thermique.
Des spécialistes près de chez vous. C’est gratuit et sans engagement !

devis