Géothermie

À moins d’habiter dans une région où les sources d’eau chaude pullulent, la géothermie adaptée aux particuliers est un système thermodynamique qui utilise l’inertie du sol pour prélever des calories. il est restitué par le biais d’une pompe à chaleur.

Comment ça marche ?

Le soleil, le vent et la pluie restituent en permanence votre source de chaleur.

geothermie

Cette énergie peut être assimilée à une pile : votre terrain se remplit en énergie tout l’été, et se vide en période de chauffage par le biais d’une pompe à chaleur qui comporte trois circuits :

–un circuit fermé d’eau chaude, interne à la maison, diffusant sa chaleur via des radiateurs ou du plancher chauffant, au même titre qu’un chauffage traditionnel ;

–Un circuit de captage, dans le jardin (à déterminer en fonction du lieu géographique de votre maison, de la géologie et de la surface disponible) récupère des calories de la terre et les donne à la pompe à chaleur via un échangeur ;

–Un circuit frigorifique, comme celui de votre réfrigérateur qui comprime le gaz, d’où la production de chaleur transmis au plancher chauffant ou aux radiateurs, via un échangeur.

C’est en fait le même principe qu’un réfrigérateur… mais inversé.

Les avantages

–Les calories contenues dans la terre ou l’eau sont une source d’énergie inépuisable et gratuite.

– Avec ce système, vous pouvez assurer la totalité du chauffage de la maison, une partie de l’eau chaude sanitaire et même le réchauffement de la piscine en intersaison.

– Les pompes à chaleur réversibles permettent, outre le chauffage en hiver, un rafraîchissement de la maison en été… nettement plus écologique qu’une climatisation !

– En couplant votre pompe à chaleur et des capteurs solaires, vous diminuez encore votre consommation d’électricité.

– En rénovation, grâce à la ventilation mécanique contrôlée, vous pouvez, au lieu de jeter les calories dehors, récupérer l’air de l’aspiration afin de chauffer uniquement l’eau chaude sanitaire.

Geothermie2

Ce système est moins coûteux à l’achat qu’un panneau solaire et apporte autant d’énergie gratuite.

Les inconvénients

– Il est possible que vous soyez obligé d’augmenter votre abonnement électrique… même si 1kWH électrique consommé par une pompe à chaleur fournit 3 à 5 kWH de chaleur, voire 6 kW H actuellement dans les solutions haut-de-gamme !

– À part des capteurs verticaux qui nécessitent un forage onéreux, l’installation d’un tel système est gourmande en superficie (environ 1,5 fois la surface chauffée).

– Le couplage avec un plancher chauffant, le plus performant, implique une grosse rénovation ou une construction neuve.

– Installation et maintenance, notamment pour vérifier la pression dans les circuits et détecter la moindre trace de fuite de fluides, sont plutôt une affaire de professionnels ou de bon bricoleur…

– Le fluide caloporteur contenu dans le capteur reste très nocif pour l’environnement, et le démantèlement d’une ancienne pompe à chaleur doit être réalisé par une entreprise habilité.

Quelques précautions

Comme les pompes à chaleur consomment de l’électricité, il est indispensable de vérifier soigneusement leur coefficient de performance, à savoir le rapport entre l’énergie consommée et celle de chaleur produite.

Le coefficient de performance de toute pompe à chaleur augmente avec la température de la source froide où sont prélevés les calories, et diminue avec celle de la source chaude où elles sont restituées.

La courbe de coefficient de performance est donc à prendre en compte pour décider d’installer ou non une pompe à chaleur, évaluer ses performances et de pas transformer votre pompe à chaleur en un vulgaire chauffage d’appoint électrique… des plus gourmands !

Pour obtenir des informations complémentaires utiles sur la géothermie, visitez cette page du site Wikipedia.org.

travaux
Recevez 5 devis comparatifs pour une installation de pompe à chaleur.
Des chauffagistes près de chez vous. C’est gratuit et sans engagement !

devis