Le plancher chauffant

Le plancher chauffant à eau basse température est le système de chauffage le mieux adapté aux énergies renouvelables et donc aux pompes à chaleur géothermiques ou aérothermiques.

Comme il fonctionne à basse température (35/40 °C de départ d’eau), le rendement de la pompe à chaleur sera très optimisé.

Le plancher chauffant convient à tous les types de constructions neuves et de rénovation. Il assure un confort thermique absolu dans la maison individuelle.

Le plancher chauffant diffuse une chaleur homogène et procure un air sain.

Plancher-chauffant

Il évite le désagrément des carrelages froids (28 °C de température de surface maximale autorisée par le DTU 65.14, ce qui correspond à peu près à la température de la surface de la peau).

Le chauffage par le sol permet d’éliminer l’humidité des murs et des tapisseries.

Il évite également les déplacements de poussières (pas de ventilation), ce qui est particulièrement bénéfique pour les asthmatiques car l’environnement est sain.

Pour une même sensation de confort, le plancher chauffant permet un abaissement de la température de la pièce de 2 °C par rapport à un chauffage par radiateurs… et consomme d’autant moins.

Avec un plancher chauffant à eau chaude, on peut réguler la température pièce par pièce. Cette régulation s’effectue :

– soit à l’aide de thermostats agissant sur des servomoteurs, électrovannes qui vont régler le débit (ce type de régulation impose l’installation d’un ballon tampon),
– soit manuellement, en réglant le débit pour chaque circuit au niveau du collecteur de chauffage (pas besoin de ballon tampon).

La pose d’un plancher chauffant s’effectue d’après un plan et une étude de dimensionnement réalisés généralement par un bureau d’études. Cela permet de calculer pour chaque circuit les pertes de charges, la puissance émise, le débit, le pas de pose à respecter, etc.

Les liaisons entre les différents collecteurs (nourrices) du plancher chauffant et la chaufferie doivent être dimensionnées correctement pour éviter d’avoir de trop grandes pertes de charge.

En règle générale, ces liaisons sont installées avant le coulage de la chape de ravoirage (avec les gaines électriques et les alimentations d’eau du logement).

Elles ne doivent pas être installées sur les dalles d’isolation avec les tubes du plancher chauffant.

La surface du support qui va recevoir le plancher chauffant doit être horizontale et sans irrégularités, débarrassée des gravats, exempte de croûtes de ciment ou de plâtre. Aucune gaine, ou autre, ne doit dépasser.

Une première mise en chauffe est obligatoire avant la pose des revêtements de sol pour les planchers de type A : chape béton, chape fluide ou liquide (avec un revêtement de sol collé directement sur la chape d’enrobage).

Conformément au DTU 65.14, la première mise en chauffe doit être effectuée au moins 21 jours après la réalisation de la dalle dans le cas d’une dalle en béton (ou en accord avec les instructions du fabricant), et après un minimum de 7 jours dans le cas d’une dalle à base d’anhydrite.

Cette première mise en chauffe est facultative pour les planchers de type C (chape d’enrobage + chape de scellement pour revêtement de sol) et pour ceux de type A à revêtements scellés désolidarisés.


Commentaires
travaux
Recevez 5 devis comparatifs pour vos travaux dans votre logement.
Des professsionnels près de chez vous. C'est gratuit et sans engagement !
devis
Autres articles que vous pourriez apprécier :