Le chauffage de la piscine

Chauffer l'eau d'une piscine avec une pompe à chaleur géothermique permet d'en profiter plus longtemps.

En dehors de la période de chauffage, une vanne 3 voies détourne la circulation vers un échangeur installé en supplément.

Toutefois, il faut être conscient que les besoins thermiques pour chauffer l’eau d’une piscine ne sont pas négligeables.

Les consommations annuelles pour celle-ci peuvent être supérieures à celles du chauffage de la maison.

Il faut respecter quelques règles :

– Prendre en compte le temps de fonctionnement pour les besoins de la piscine. Le temps de fonctionnement moyen pour le chauffage d’une piscine est d’environ 600 h/an pour les 4 à 5 mois d’utilisation (de mai à fin septembre).

Il faudra donc augmenter la surface du capteur extérieur ou la profondeur du forage sur sonde géothermique.

– La taille de l’échangeur doit correspondre à la puissance de la PAC. Il doit pouvoir passer la puissance et le débit nécessaire, tout en respectant le Lff de la PAC.

– Utiliser un échangeur en titane ou 118 en AISI 316, qui permet de résister aux traitements de piscine (il doit être placé avant le traitement).

Contrairement à l’eau chaude sanitaire, il n’y a normalement pas besoin d’augmenter la puissance à installer de la pompe à chaleur.

Dans le cadre d’une utilisation normale, surdimensionner la pompe à chaleur est inutile car la période durant laquelle on chauffe la piscine (été) se situe en dehors de la période de chauffage du logement (hiver).

chauffage piscine

C’est la surface du capteur extérieur ou la profondeur des forages sur sonde géothermique qui doivent être augmentées pour prendre en compte le temps de fonctionnement de la piscine, ceci afin de ne pas appauvrir le capteur extérieur dans le temps en prélevant plus de calories que ce que le terrain ne peut en fournir.

Une exception toutefois : il n’est pas nécessaire d’augmenter la profondeur des sondes géothermiques si on utilise la pompe à chaleur en mode rafraîchissement pendant la même période que le chauffage piscine.

En effet, le système va réinjecter de la chaleur dans les sondes géothermiques pour rafraîchir le plancher.

Il faut en revanche contrôler le temps de fonctionnement annuel de la pompe à chaleur (chauffage + ECS + piscine), qui ne doit pas dépasser 2 400 heures par an.

Dans le cas d’un captage sur nappe phréatique, il faut s’assurer que le débit de la nappe permettre le fonctionnement de la pompe à chaleur en période estivale.

L’échangeur est monté avant le traitement de la piscine, il est connecté sur un by-pass qui permettra de régler le débit nécessaire dans l’échangeur afin d’avoir un delta T entre le départ et le retour chauffage (côté PAC) de 5 à 7 K.

Étant donné que le compresseur de la pompe à chaleur fonctionne pour chauffer la piscine, on réduit un peu la durée de vie de la PAC.


Commentaires
travaux
Recevez 5 devis comparatifs pour vos travaux dans votre logement.
Des professsionnels près de chez vous. C'est gratuit et sans engagement !
devis
Autres articles que vous pourriez apprécier :